Retour à la liste

Retour sur la première phase 2020 du terrain Écrevisse à pattes blanches dans le Morvan

La nuit et à la lampe torche, les scientifiques de la SHNA-OFAB recherchent cette espèce nocturne qui se fait de plus en plus rare en Bourgogne

Recherche d'Écrevisses à pattes blanches © L. ROBERT

Une espèce emblématique du Morvan en fort déclin

Originaire d’Europe occidental, l’Écrevisse à pattes blanches (Austropotamobius pallipes) était la plus répandue sur l’ensemble du territoire Nationale. Décimée par la peste des écrevisses, la dégradation de ses habitats naturels, de l’apparition/introduction d’espèces américaines, elle subit encore actuellement une forte régression. La Bourgogne n’y fait pas exception.

En Bourgogne, les populations d’Écrevisses à pattes blanches se concentrent principalement dans le Morvan, le Clunisois, le Châtillonnais et leurs alentours où elles sont déconnectées entre-elles.

Écrevisse à pattes blanches © A. RUFFONI
Un suivi des populations indispensable pour connaître la situation de l’espèce et la protéger

Dans le cadre du Contrat Territorial Arroux-Mesvrin-Drée, animé par le Parc naturel régional du Morvan, la SHNA-OFAB mène actuellement un suivi de l’espèce. Ce suivi a plusieurs ambitions : vérifier la présence des populations connues, caractériser de manière exhaustive celles qui sont en place, identifier les facteurs limitant au développement des populations et prendre en compte les populations dans les actions et travaux du Contrat Territorial et orienter les perspectives de gestion de ce contrat.

L’espèce étant principalement active la nuit, les prospections s’effectuent à ce moment-là, en recherchant les individus à vue à l’aide d’une lampe dans les cours d’eau. Trois nuits de terrain ont été réalisées début août sur les affluents de l’Arroux au Sud-est du Morvan. Informations contrastées : chaque nuit, des individus d’Écrevisses à pattes blanches ont été observées (708 au total). Néanmoins, la présence de l’Ecrevisse américaine a été détectée en aval des populations d’Ecrevisses à pattes blanches suivies.

Le terrain se poursuivra en septembre dans le Morvan. Nous espérons que les Écrevisses à pattes blanches seront aussi présentes!

Cette étude est rendue possible grâce au soutien de l’Agence de l’eau Loire-Bretagne et l’Europe (FEDER).